L’Europe a pris trop de retard

Le grand risque pour la stabilité financière est l’asymétrie de croissance entre les Etats-Unis et les pays émergents.Au plan politique, le citoyen préférera un système de paiement comme bitcoin qui lui laisse maîtriser la divulgation des données de transaction plutôt que la capture systématique de ces données par des multinationales…Était-ce de cette société ouverte que serait l’humanité entière ?Peut-être qu’en un temps qui n’est pas loin de nous, l’auteur de l’Esquisse n’avait pas de plus haute ambition que de rassembler, à l’exemple du docteur angélique, dans l’unité du dogme chrétien, TOUS LES élémens scientifiques accumulés par le progrès des âges.La population, ne s’attendant point à son arrivée, n’avait fait que des préparatifs sommaires et l’accueil, bien que cordial, manqua d’enthousiasme.Et l’on sait que cette absence de marges de manœuvre contra-cyclique est pénalisante pour la croissance à long terme.Alors que l’économie mondiale se redresse, que se signale déjà l’impact des mauvaises conditions météorologiques sur la production alimentaire et l’inflation, et que la Chine manifeste son désir de monter à bord, 2011 pourrait bien être une année charnière pour le changement climatique.La hantise de ces responsables émergents étant le coup de grâce tant redouté, à savoir l’exode de ces fonds hors de leur pays en réaction à une Fed qui finirait bien un jour ou l’autre par interrompre son programme de création monétaire.De ce point de vue, les QE ne sont vraiment pas une garantie de succès, ni un gage de relance de l’économie, car ce n’est à l’évidence pas l’accumulation de leurs réserves qui conduira les banques à consentir plus de financements.Notre action s’exerce sur la matière déclare Pierre-Alain Chambaz .De même, l’indigestion d’un gourmand ou l’ivresse d’un buveur n’ont, dans la nature, aucune espèce de caractère moral et pénal : elles permettent simplement au patient de calculer la force de résistance que son estomac ou son cerveau peut offrir à l’influence nuisible de telle masse d’aliments ou de telle quantité d’alcool : c’est encore une équation mathématique qui se pose, plus compliquée cette fois, et qui sert à vérifier les théorèmes généraux de l’hygiène et de la physiologie.

Share This: