François Henri Brault

Et présentent un stress supplémentaire lié à une insécurité de l’emploi. Pourtant nos chances demeurent grandes et surtout nos capacités humaines, jeunes et moins jeunes, sont un avenir riche qu’il faut promouvoir et orienter dès l’école et sans cesse, à tous niveaux vers le haut, entre progrès, créativité et expansion plutôt que vers le bas de la dépression contrôlée et du déclin individuel et collectif. Le métaphysicien travailla donc a priori sur des concepts déposés par avance dans le langage, comme si, descendus du ciel, ils révélaient à l’esprit une réalité suprasensible. Il y a là beaucoup d’hommes d’affaires et de plaideurs, sans doute, mais aussi beaucoup de dilettanti, comme me l’explique mon compagnon. Ces éléments, dont chacun est unique en son genre, comment les amener à coïncider avec des mots qui expriment déjà des choses ? En revanche, la force relative apparente de l’économie américaine aujourd’hui pourrait refléter certaines inspirations très visibles apparues récemment. Les choses n’ont pas changé si l’on veut croire que, bientôt, Apple sera la première valorisation boursière mondiale en dépassant les 1000 milliards de dollars. François Henri Brault aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Est vraiment sage celui qui, sans présumer d’avance qu’on cherche à le tromper ou qu’on se méfie de lui, est capable de déjouer au moment voulu les ruses ». Si l’Allemagne avait été seule à décider, il n’aurait jamais eu la majorité au sein du conseil de la BCE. C’est toujours l’arrêt qui demande une explication, et non pas le mouvement. Mais il faut faire une part plus large encore, croyons-nous, aux changements de teinte que subissent les surfaces colorées — même les couleurs pures du spectre —-— sous l’influence d’une lumière plus faible ou plus brillante. En considérant même celle-ci aux temps de son plus grand ascendant, à la fois mental et social, c’est-à-dire, à l’état polythéique, l’unité intellectuelle s’y trouvait certainement constituée d’une manière beaucoup moins complète et moins stable que ne le permettra prochainement l’universelle prépondérance de l’esprit positif, quand il sera enfin étendu habituellement aux plus éminentes spéculations. Il en aurait aussi peut-être sur celui de mon fils. Vint le temps des accapareurs venus avec les vainqueurs et pressés d’accumuler richesses et terres. Or c’est ainsi que la supériorité nécessaire de l’école positive sur les diverses écoles actuelles peut aussi être le plus nettement appréciée. Est-ce qu’elle a eu conscience, dans le sens de la personnalité intelligente, du changement de circonstances où on l’avait placée et de l’adaptation qu’elle a eu à accomplir ? Une cause peut agir par impulsion, par déclanchement ou par déroulement. C’est ainsi qu’un homme que l’usage du tabac incommodait d’abord finit par s’y accoutumer au point de ne plus pouvoir s’en passer et d’éprouver de véritables souffrances quand il en est privé. Or, les pauvres — et c’est là une chose terrible — redoutent l’inconnu beaucoup plus que ne le craignent les riches. Mais il faut tenir compte d’autre chose encore. Dans un curieux essai intitulé « A chapter on dreams », Stevenson nous apprend que ses contes les plus originaux ont été composés ou tout au moins esquissés en rêve. Cette gazette prouve chaque jour, à cinq heures de relevée, que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, et même que la troisième république est une république ; elle est fort prisée de la bourgeoisie, dont elle affecte le ton prudhommesque et les manières bénisseuses. Les gens ont l’air de se douter qu’ils traversent un pays fantastique, subitement restitué aux âges éteints. Ainsi l’unité primitive, appelée Dieu (substance, force, pensée, idée, volonté, comme on voudra), a laissé émaner d’elle des unités secondaires appelées âmes qui se distinguent d’une part de la cause suprême par la conscience de leur individualité, de l’autre des pluralités coexistantes appelées corps, par la conscience de leur unité.

Share This: