Gare à la démotivation !

Notre perception de la matière n’est plus alors relative ni subjective, du moins en principe et abstraction faite, comme nous le verrons tout à l’heure, de l’affection et surtout de la mémoire ; elle est simplement scindée par la multiplicité de nos besoins.L’homme ne peut pas exercer sa faculté de penser sans se représenter un avenir incertain, qui éveille sa crainte et son espérance.Moins d’un mois plus tard, le tribunal correctionnel de Paris prononçait son jugement dans la première grande affaire médiatique issue des listes HSBC.Qu’il y ait interférence de séries, inversion ou répétition, nous voyons que l’objet est toujours le même : obtenir ce que nous avons appelé une mécanisation de la vie.Elles jugent sévèrement l’économie politique, parce qu’elle admet ce qu’il est IMPOSSIBLE de nier : la souffrance.Certes, nous vivons dans un état d’équilibre instable, et la santé moyenne de l’esprit, comme d’ailleurs celle du corps, est chose malaisée à définir.Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler cette maxime de Platon, »La vieillesse est un état de repos quant aux sens. Lorsque la violence des passions s’est relâchée, on se voit délivré d’une foule de tyrans forcenés ».Et si le rôle de l’Etat est plus important en France qu’en Allemagne, ce n’est pas par « socialisme », mais parce que l’Allemagne attribue à des secteurs quasi-associatifs, notamment religieux, un rôle social plus important qu’en France.La matière qui entre dans la composition des corps organisés étant soumise aux mêmes lois, on ne trouverait pas autre chose dans le système nerveux, par exemple, que des molécules et atomes qui se meuvent, s’attirent et se repoussent les uns les autres.Les Français l’attendent au tournant sur la sécurité, mais aussi sur la bataille économique et sociale.Tout ce qui écrase l’individualité est despotisme, quel que soit le nom qu’on lui donne.

Share This: