Il faut réguler le marché des changes

On étouffe dans plusieurs petites vallées, et l’air froid du dehors, nous fouettant sur la crête des talus, nous rappelle seul que nous sommes à 2,000 mètres au-dessus du niveau de la mer et par un soir d’hiver.e reputation aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Sous un bon gouvernement, la pauvreté est une honte ; sous un mauvais gouvernement, la richesse est aussi une honte ».Tout au plus devrions-nous dire qu’une fois celle-ci posée, celles-là peuvent être considérées comme autant de stations le long d’une route qui, tracée rétrospectivement par nous, conduirait à elle.Par exemple, les recettes tirées du cuivre, qui représentent 13% du budget, doivent être dépensées sur la base d’un prix de planification à long terme qui est vérifié de manière indépendante, et tous les excédents de revenus doivent être accumulés dans un fonds destiné à être utilisé lorsque les prix du cuivre plongent.Les acteurs majeurs de la sécurité proposent aujourd’hui de nouvelles solutions pour protéger les infrastructures IT contre les attaques DDoS, déjouant la fuite d’informations et le blocage des applications.Les syndicats viennent de refuser en bloc de parler du CDI.Ce serait lui demander encore de s’en tenir à une mani­pulation de concepts.Sa vision est basée sur le postulat qu’il ne faut ni augmenter une fiscalité déjà lourde, ni toucher à la solidarité, tout en rémunérant justement les acteurs du système et en anticipant les révolutions technologiques qui s’annoncent.Car «l’heure des choix, tranchés et donc injustes, sonne».Il relate la mésaventure d’un père de famille de Houston qui s’est aperçu qu’un inconnu, très mal intentionné, avait piraté le dispositif de sécurité audio et vidéo installé dans la chambre de sa fille, âgée de deux ans et disait à l’oreille de l’enfant endormie « réveille-toi, petite idiote ».Nous vivons davantage, et ce surcroît de vie amène avec lui la conviction que les plus graves énigmes philosophiques pourront se résoudre ou même peut-être qu’elles ne doivent pas se poser, étant nées d’une vision figée de l’univers et n’étant que la traduction, en termes de pensée, d’un certain affaiblissement artificiel de notre vitalité.

Share This: