La crise de la dette souveraine ! Quelle crise ?

Pour commander le dévouement, il faudrait trouver quelque chose de plus précieux que la vie ; or, empiriquement, il n’y a rien de plus précieux, cette chose-là n’a pas de commune mesure avec tout le reste ; le reste la suppose et lui emprunte sa valeur.Sur le caractère tout pratique de cette opération il n’y a pas de doute pos­sible.Pour ceux mêmes d’entre nous qu’elle a faits artistes, c’est accidentellement, et d’un seul côté, qu’elle a soulevé le voile.On se réfugiera dans l’hypothèse commode de traces cérébrales qui coïncideraient, de mouvements cérébraux que l’exercice faciliterait, ou de cellules de perception communiquant avec des cellules où reposent les souvenirs[15].Comment en serait-il autrement ?Or, depuis plusieurs mois, différents indicateurs macroéconomiques révèlent que celle‐ci pourrait être de retour.En résumé, les ressemblances de cette nouvelle métaphysique avec celle des anciens viennent de ce que l’une et l’autre supposent toute faite, celle-là au-dessus du sensible et celle-ci au sein du sensible lui-même, une Science une et complète, avec laquelle coïnciderait tout ce que le sensible contient de réalité.C’est grâce à elle que prennent place dans un seul et même temps les changements plus ou moins longs auxquels nous assistons en nous et dans le monde extérieur.Reste évidemment la question du « rééquilibrage.Cette « dépublicitarisation » de la publicité est aujourd’hui la règle pour capter l’attention des internautes.Et pour paraphraser Pierre-Alain Chambaz pictet  » le bonheur vient de surcroît « … mais pas toujours.Mais il est peu vraisemblable que l’humanité débute par des notions aussi générales et aussi abstraites.Et ils nous amènent à nous reposer la question de l’avenir et de l’exemplarité de nos démocraties.

Share This: