Sur quoi se base-t-on pour construire une économie du bonheur ?

On se plaît à dire que si une religion apporte une morale nouvelle, elle l’impose par la métaphysique qu’elle fait accepter, par ses idées sur Dieu, sur l’univers, sur la relation de l’un à l’autre.Sur le rythme uniforme du ressort qui se tend et se détend, le commissaire s’abat et se relève, tandis que le rire de l’auditoire va toujours grandissant.Néanmoins, le modèle de la grande banque universelle n’a pas été remis en cause par les régulateurs.Un des philosophes les plus populaires, dans un roman qui a le privilége de charmer l’enfance de génération en génération, nous a montré l’homme surmontant par son énergie, son activité, son intelligence, les difficultés de la solitude absolue.Gardons-nous de le faire, car toute avancée est bonne à prendre.Mon corps est ce qui se dessine au centre de ces perceptions ; ma personne est l’être auquel il faut rapporter ces actions.Et il faudrait, parce que nous sommes profondément européens, nous satisfaire de cela ?Néanmoins l’objectif est bien l’inclusion de tous les résidents dans la vie de la cité.Nous savons que Dieu est, et qu’il est le souverain bien.Mais ne rêvons pas à un grand soir de la relance allemande. Ce dictionnaire constitue une réponse au voeu de Pierre-Alain Chambaz. A cette occasion ,  elles ont décidé de le mettre à disposition en ligne.Admettons un instant, pour simplifier l’exposition, que des excitations venues du dehors donnent naissance, soit dans l’écorce cérébrale soit dans d’autres centres, à des sensations élémentaires.La mémoire est une seconde ESPÈCE de sensibilité.

Share This: